Premiers emplois

 

Gaetan, 25 ans
Bac Pro Bâtiment métal, aluminium, verre et matériaux de synthèse


Sa formation : 
CAP et BEP menuiserie bois
>> Bac Pro Métaluver (Bâtiment métal, aluminium, verre et matériaux de synthèse) en 2000.


Son métier aujourd'hui : 
Usinage / débit de profils chez un fabricant de menuiseries aluminium prêtes à poser


Son témoignage : 
« Après mon BEP, j'avais envie de continuer, et la suite logique dans mon lycée, c'était le Bac Pro Métaluver. Ca ne ma déplaisait pas, car j'étais sûr que l'alu était un matériau prometteur. J'ai appris des choses très variées, de la gestion au dessin, beaucoup de pratique dans un atelier bien équipé, ce qui fait qu'en sortant, j'étais très opérationel. La lecture d'un plan, c'est là que j'ai appris, et ça me sert tous les jours. J'ai été embauché tout de suite après mes examens, c'est même l'entreprise qui m'a appelé parce que j'avais fait mon stage de deuxième année chez eux : j'ai su que j'avais mon Bac le jeudi, j'ai été contacté le vendredi et embauché en CDI le lundi ! J'avais déjà d'autres contacts et pas mal de possibilités... Il n'y a pas à dire, avec une formation en alu, les portes s'ouvrent facilement !

Depuis, j'ai appris à faire de l'usinage sur commande numérique et je forme les nouveaux à mon tour. Le travail me plaît, ce n'est jamais le même. Le matin quand j'embauche, je ne sais jamais ce que je vais avoir à faire. Ca peut être de la fenêtre à frappe, des portes, des éléments de murs-rideaux, ou ces trapèzes hors normes que j'ai fait dernièrement. »



Gaylor, 22 ans

Bac Pro Bâtiment métal, aluminium, verre et matériaux de synthèse


Sa formation :
CAP Menuiserie Agencement et BEP Bois et materiaux associés
>> Bac Pro Métaluver (Bâtiment métal, aluminium, verre et matériaux de synthèse) en 2002.
>> Formation de technicien en CAO DAO en contrat de qualification dans l'entreprise qui l'emploie aujourd'hui (octobre 2002 à avril 2004).


Son métier aujourd'hui : 
Dessinateur d'exécution chez un fabricant de menuiseries aluminium prêtes à poser


Son témoignage :
« En fin de 3 e , j'avais envie d'un métier manuel. Après le BEP, je me suis intéressé à l'aluminium, parce que ce matériau permet de faire beaucoup de choses différentes, et surtout des grands ouvrages. En fait, j'ai découvert que c'était le bâtiment qui m'intéressait, beaucoup plus que le meuble ou l'agencement. En préparant le Bac Pro Métaluver, je me suis passionné pour le dessin technique, j'ai alors décidé de l'approfondir par une formation en CAO / DAO. J'ai choisi l'altenance, dans une entreprise de la filière aluminium, bien sûr ! Aujourd'hui, je suis déjà très autonome dans mon poste de dessinateur d'exécution. Je travaille sur les dossiers d'appels d'offres, à partir des données que me fournissent les métreurs : je dessine les plans qui sont proposés à l'architecte et, après accord, il m'arrive de préparer la mise en fabrication, selon la charge de travail du service méthodes. C'est vraiment très intéressant et très varié : beaucoup de murs-rideaux, de brise-soleil, de portes automatiques... ils sont nombreux les produits en aluminium à mettre en oeuvre autour de la façade ! Et quand vous concevez quelque chose et que vous le voyez monté au final dans une école ou un immeuble de bureaux, c'est vraiment satisfaisant ! »



Olivier, 20 ans
Bac Pro Bâtiment métal, aluminium, verre et matériaux de synthèse


Sa formation : 
BEP Structures métalliques
>> Bac Pro Métaluver (Bâtiment métal, aluminium, verre et matériaux de synthèse) en 2003.
>> Deuxième année de BTS Force de vente en alternance


Son métier aujourd'hui : 
Technico-commercial chez un fabricant de menuiseries aluminium prêtes à poser


Son témoignage :
« J'ai découvert l'aluminium au cours d'une journée d'information organisée au lycée. J'ai trouvé que c'était un matériau très beau, avec beaucoup de possiblités de produits et de finitions et j'ai abandonné les structures métalliques pour tenter le Bac Pro Métaluver. J'ai apprécié les stages en entreprise qui permettent d'aller sur les chantiers, d'avoir une approche très concrète, d'être plus à l'aise après pour démarrer dans la vie professionnelle. Mon Bac en poche, je savais que je voulais travailler dans une entreprise de menuiserie aluminium, mais pas forcément à la fabrication, car j'ai un bon contact, j'aime rencontrer des gens, et le commercial m'intéressait. Alors j'ai choisi l'alternance pour mon BTS Force de vente. J'ai passé un an et demi à l'administration des ventes, ça m'a permis de bien assimiler les informations techniques et de me rôder au contact avec les clients par téléphone. Et depuis janvier, je suis autonome, responsable commercial d'un secteur. Je visite les négociants, les menuisiers. J'ai beaucoup gagné en aisance commerciale, je prends des initiatives, et... j'utilise les deux facettes de ma formation. Je suis ravi de cette évolution si rapide : il y a deux ans, je débutais en atelier, aujourd'hui je suis seul sur la route ! »

 


Clément, 23 ans
BTS Enveloppe du Bâtiment, façade, étanchéité


Sa formation :
BAC général STI (Sciences Techniques et Industrielles) Génie Civil équivalent F4 aujourd'hui
>> BTS Enveloppe du Bâtiment, façade, étanchéité par apprentissage obtenu en 2004


Son métier aujourd'hui :
Technicien au Service Technique Clients chez un concepteur-gammiste


Son témoignage :
« Après mon Bac, j'étais prêt à arrêter mes études, je ne voulais pas aller vers un BTS de bâtiment généraliste. Mes profs ont insisté pour que je tente ce nouveau BTS qui démarrait dans le lycée, ils m'ont bien expliqué le contenu et les débouchés, et j'ai eu raison de leur faire confiance, car ça m'a bien convenu. Surtout le principe de l'apprentissage... On alterne deux semaines de formation et deux semaines en entreprise, et je trouve qu'on apprécie plus l'école quand on en sort, on la voit d'un autre oeil ! Mais attention, il faut travailler intensément : en apprentissage, on a la moitié d'heures de cours par rapport à ceux qui sont en contrôle continu, mais au final, on a tous le même examen ! Dès que j'ai été diplômé, mon entreprise m'a proposé un CDI au Service Technique Clients. Je suis en contact téléphonique avec eux, c'est ce que j'apprécie le plus. Mon travail consiste à chiffrer leurs demandes, à leur donner des renseignements techiques quand ils sont sur le chantier, ou à faire des études particulières leur permettant de répondre à la demande d'un architecte par exemple. La plupart du temps, s'il n'y a pas de conception, je réponds seul. Je suis ravi de cette autonomie, et aussi du matériau, les produits finis sont beaux et valorisants. »

 


Frédéric, 27 ans
DNTS Ingéniérie des façades


Sa formation :
BTS Etude et réalisation d'outillages 
>> DNTS Ingéniérie des façades en alternance obtenu en 2002


Son métier aujourd'hui :
concepteur-projeteur chez un concepteur-gammiste


Son témoignage :
« Au cours du BTS, j'avais appris la fabrication et la conception, et c'est ce dernier aspect qui m'intéressait et que je souhaitais approfondir. D'un autre côté, c'était impératif pour moi de rentrer le plus vite possible dans la vie active. J'ai donc choisi une formation qui me paraissait à la fois spécialisée et ouverte, et pour l'alternance, j‘ai recherché une entreprise dans l'aluminium car je savais que c'était un créneau porteur. Ma formation a duré 18 mois, avec des séquences de deux à trois mois. J'ai tout de suite intégré le bureau d'études où on m'a confié des petits projets, puis j'ai fait le tour de l'entreprise et des services et très vite j'ai commencé comme concepteur-projeteur, avec un formation interne complémentaire sur un logiciel de 2D que je ne connaissais pas. Aujourd'hui, je conçois les produits qui seront assemblés par les fabricants de murs-rideaux ou de fenêtres qui sont les clients de l'entreprise. Je suis à la fois au contact des fournisseurs, des clients internes que sont le marketing ou le commercial, et du client final. Tous ces échanges, ça me plait vraiment beaucoup, je ne pensais pas en avoir autant dans mon métier ! C'est un poste très complet, avec tout le temps de la nouveauté, ce qui le rend encore plus intéressant. »



Swann, 22 ans

Bac Pro Bâtiment métal, aluminium, verre et matériaux de synthèse

1er prix du concours général des métiers 2013 dans la spécialité "Ouvrages du bâtiment : aluminium, verre et matériaux de synthèse"


Sa formation : 

Serrurerie Métallerie

>> Bac Pro Menuisier Aluminium Verre 


Son témoignage : 

 « Âgé de 22 ans, je vis à Caen où j’ai commencé ma formation professionnelle en serrurerie métallerie dans une entreprise qui faisait de la menuiserie, ce qui m’a permis de découvrir ce secteur. Durant sept mois, j’ai multiplié diverses expériences professionnelles qui ont confirmé ma préférence pour la menuiserie. J’ai ensuite décidé de reprendre mes études pour passer mon Bac professionnel en alternance. Aujourd’hui, il ne suffit pas d’être qualifié pour obtenir un bon poste et puis ce diplôme est un minimum pour accéder ensuite à d’autres formations.

Ce sont mes professeurs qui m’ont encouragé à participer au Concours général des métiers. Cette expérience ne pouvait être qu’un “plus” dans mon cursus, alors j’ai tenté l’aventure. C’est avec leur aide que je me suis préparé à l’épreuve des qualifications. Ce concours se déroule en deux étapes : tout d’abord nous avons un dossier de conception à réaliser pour être sélectionné. À l’issue de cette épreuve de 6 heures, trois étudiants sont qualifiés sur toute la France. Nous nous sommes ensuite retrouvés dans un lycée, à Lens, pour fabriquer et poser une double porte. Je pense que ce sont mon expérience sur le terrain et mon autonomie qui m’ont permis de me distinguer des deux autres concurrents. J’envisage aujourd’hui de suivre une formation commerciale pour compléter mes compétences techniques et ainsi pouvoir m’orienter vers un poste de technico-commercial. »



Thomas,

Bac Pro Bâtiment métal, aluminium, verre et matériaux de synthèse 

2ème prix du concours général des métiers 2013 dans la spécialité "Ouvrages du bâtiment : aluminium, verre et matériaux de synthèse"


Sa formation :
CAP Menuisier Aluminium Verre 
>> Bac Pro Menuisier Aluminium Verre 
>> BTS Enveloppe du Bâtiment, façade, étanchéité


Son témoignage : 

« J’ai commencé mon expérience dans le métier de l’aluminium avec un CAP Cobalu en alternance, puis en passant un Bac pro BAVMS avec mention “très bien” en contrat de professionnalisation chez Cance Aluminium. J’ai alors tenté le Concours général des métiers l’année dernière et j’ai obtenu le deuxième prix. Nous étions une cinquantaine de candidats au niveau national à passer l’épreuve écrite à l’issue de laquelle les trois meilleurs ont été sélectionnés pour la finale. Celle-ci consiste en une épreuve pratique : nous devions fabriquer et poser une porte à double vantaux. Obtenir ce prix et figurer parmi les trois meilleurs candidats du concours a bien sûr été gratifiant pour moi, comme pour l’entreprise Cance Aluminium qui m’avait embauché en professionnalisation. 
Aujourd’hui, je poursuis chez eux, jusqu’en juillet 2015, un BTS en alternance. C’est l’occasion pour moi d’évoluer à différents postes au sein de l’entreprise puisque j’ai déjà pu effectuer une année en chantier, une autre en atelier et qu’aujourd’hui je suis en bureau et commence à m’occuper de chiffrages. Je souhaiterais obtenir mon BTS et poursuivre sur une Licence professionnelle ou pourquoi pas intégrer une école d’ingénieurs en restant en alternance. À l’issue de mes études, fort de cette expérience, je me verrais bien exercer une fonction à responsabilité et avec de la gestion plus qu’un métier de production uniquement. »